Articles

Billet d’humeur, 1er septembre 2015
pour la Gazette de la FDAF (Association des Astrologues Francophones) Source : Gwenola Bonfré

La rentrée pour tous !

La ronde et le cycle des astres en course autour du Soleil nous invitent instamment à accueillir l’énergie mercurienne dans ses valeurs astrologiques. Une rentrée sous l’égide de Mercure, ça tombe bien pour une rentrée scolaire ! Comment la vivons-nous ? Dans l’agitation et le stress ou plutôt de façon ordonnée et studieuse ?

Elan mercurien parce Mercure ouvre la danse en passant par son domicile au mois d’août et le 24 le Soleil y est attendu, entrainant avec lui Vénus et Mars et surtout Jupiter qui séjourne dans ce même signe jusqu’au 09 septembre 2016. Quelle genre d’ambiance cela donne t-il  à vivre ?
Mercure astre rapide intelligent et rusé prend la main dans cette période. Jupiter son acolyte rétrogradera du 23° au 13° degré du 09 janvier au 10 mai 2016 et cherchera dans ce laps de temps à nous faire comprendre et à nous faire assimiler ce qui se joue dans nos thèmes entre ces deux planètes. Expansion des qualités de la Vierge c’est à dire trier le grain de l’ivraie ; à bas les critiques non productives, affranchissons nous des valeurs trop conventionnelles qui contraignent et étriquent. Ayons des projets, petits ou grands, concentrons nous sur nos objectifs, travaillons avec rigueur et justesse en utilisant notre mental à bon escient. Gagnons en efficacité au quotidien, et nous gagnerons en énergie. L’énergie mercurienne bien utilisée stimule et donne des ailes… Réfléchissons avant d’agir et surtout osons agir… Cueillons ce qui est bon pour nous dans ce panel de possibilités. D’autant que Saturne entre en Sagittaire le 19 septembre et donne l’occasion d’en finir avec les structures qui ont fait leur temps qui nous coincent et ne nous conviennent plus. Chouette Jupiter décoche plus facilement dans les signes mutables alors utilisons son énergie positive, accueillons le changement, transformons nos peurs en forces, trop de prudence fige et refroidit.

L’opposition de Neptune à Jupiter peut-elle nous aider à repolariser  nos objectifs, à prendre conscience de nos incroyables possibilités, de nourrir de nouveaux rêves, de minimiser nos doutes, d’en finir avec nos désillusions sur le monde sur notre société sur nos proches. N’est-ce pas le bon moment pour expérimenter ? Sommes nous prêts à utiliser les qualités d’ouverture de Neptune et faire grandir la foi et l’amour en nous même, envers l’autre ? D’autre part, sommes nous capables d’assumer les effets du carré Pluton Uranus qui se défait et de tirer de nouveaux enseignements, d’œuvrer pour de nouveaux modèles, de nouveaux comportements ?

Une nouvelle rentrée, de nouvelles perspectives sans oublier de redéfinir ce que signifie prendre conscience et faire en conscience.
Essayons de regarder l’avenir avec optimisme, de croire aux forces de la nature, en sa régénération et pratiquons la bienveillance les uns envers les autres.
La Vierge est un signe responsable devant relever des défis, traverser des épreuves à dessein de s’améliorer. Faire ses preuves dans l’épreuve, aider servir et soigner. Prendre soin de soi d’abord puis des autres, voici une autre des qualités Vierge.

Du point de vue de l’actualité, ce serait par exemple adopter une conduite, une attitude de solidarité de la part de nos gouvernements quand il s’agit d’accompagner les migrations, tous ces peuples qui s’exilent non pas pour nous envahir mais pour recouvrer une liberté, vivre, travailler et échapper à la famine, aux diktats et à la barbarie des oppresseurs.

De façon générale, les natifs et /ou Ascendants Vierge et Poissons devront être attentifs aux opportunités que Jupiter prodigue dans le signe de la Vierge et la génération Uranus conjoint Pluton en Vierge sera impliquée ou investit par la rétrogradation de Jupiter sur ces deux planètes. Ces derniers sont conviés par Jupiter lui même, à participer activement avec la maturité qui est la leur à la mise en application de nouveaux schémas sociétaux là où les plus jeunes et les plus âgés ne peuvent pas ou plus agir. Ne nous contentons pas seulement d’écrire de beaux articles pour ce que nous inspire l’astrologie. Il nous est proposé pour cette rentrée d’apporter notre contribution, de nous engager avec la force que procure l’énergie d’un groupe aux projets de toutes sortes nous tenant à cœur.

Très bonne rentrée à tous !

 

Newsletter juillet et août 2015, association Rêve d’éveil – Source : Gwenola Bonfré

L’Astrologie et le Rêve d’éveil

Cette année 2015 compte pour ce qui s’éclaire et s’éveille sur mon chemin d’évolution personnel et professionnel en tant qu’astrologue. Une belle occasion pour avoir envie de partager mon expérience et vous apporter ce témoignage parce que j’ai eu la chance et l’opportunité de découvrir le rêve d’éveil. Un enseignement prodigué par Sylvie Gavilan et Michel Tabet. Une paire hors pair ces deux là ! D’abord pour la qualité de leur travail auquel s’ajoute une pureté d’amour émanant de leur cœur car ce sont deux très belles âmes. Le rêve d’éveil, on m’en a parlé, d’ailleurs Virginie je ne peux m’empêcher de te citer ! Je t’en sais gré, tu ne te doutes pas à quel point… Et quel heureux hasard de t’avoir rencontré…! J’ai tout de suite su que c’est cela que je cherchais; apporter un supplément d’âme à mon travail dans mon accompagnement astrologique… Je ne me suis pas trompée d’endroit… !

Ce qui est extraordinaire dans cette formation c’est la technique ou la mise en condition de l’approche de la psyché, de l’inconscient, du Soi supérieur qui est accessible à tous ceux qui souhaitent gagner en efficacité et en ouverture dans leur activité thérapeutique.

En astrologie je souhaite aller plus loin dans mes recherches d’interprétation à condition d’éviter d’intellectualiser mes connaissances. Comment pétrir le savoir en essence (en naissance) de quelque chose de plus fondamental. Toucher la nature de la personne qui vient en consultation avec un questionnement précis de façon vivante et personnelle. Avec le rêve d’éveil on apprend comment sortir des différentes probabilités d’interprétations et de concert à visualiser le thème en trois dimensions ! Oui c’est incroyable, le thème prend forme, il vit ! La problématique tel un film est mis en scène. Il s’agit bien de cela et je vais vous donner un exemple du travail que le rêve d’éveil m’a permis d’accomplir tout à fait récemment avec Isabelle, 46 ans, née sous le signe du Capricorne Ascendant Sagittaire qui me consulte régulièrement tout en suivant une psychothérapie.

Elle a un bon travail, deux enfants et un divorce tout juste prononcé. Une enfance choyée, aimée et privilégiée. Elle souffre d’un manque de confiance en elle très profond, son égo est faible. Cela ne l’empêche pas d’être performante dans tout un tas de domaines, d’être drôle et structurée. Pour autant ses relations amoureuses avec les hommes la renvoient à une estime d’elle même quasi nulle. Voici quelques de ses mots « J’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur » « Partout même au travail j’ai toujours peur de dire une bêtise, j’ai peur de prendre la parole » Ou encore « Je me vois trop à travers les autres ».

Elle a été mariée pendant 18 ans, le mensonge et la manipulation faisaient partie de sa vie. Nous avons évoqué de nombreuses fois la relation au père, aimant mais plutôt sévère, avec des principes ainsi que le comportement du mari qui la rabaissait tellement… Une mère culpabilisante, tout ce qu’elle fait n’est jamais assez ceci ou assez cela et la fait souffrir. Ses parents n’ont jamais aimé son mari, ils le dévalorisaient aussi sévèrement. Isabelle comprend et conscientise cet aspect peu valorisant que son père lui a renvoyé mais de façon intellectuelle seulement.

Dans son thème natal je relève trois configurations planétaires majeures :

– Le Soleil est en Maison I carré Saturne en Maison IV conjoint Fond du Ciel. le Soleil symbolise la personne dans sa globalité. Le carré une tension. Pour aller à l’essentiel cela signifie que Saturne à une emprise sur la personne. Saturne relié à un luminaire ou à une planète personnelle exerce une pression, une restriction. En interprétation ce peut être une peur d’être jugé, critiqué, un conflit avec l’autorité paternel d’autant que Saturne se trouve dans la maison représentant les racines, le foyer.

– Tout aspect du Soleil à Neptune comporte le risque d’engendrer une insécurité, des inquiétudes, d’apporter tout au moins de la confusion car la personne est très réceptive et donc vulnérable. Elle peut douter de ses capacités, manquer de confiance en elle.

– La Lune en Maison I conjoint Ascendant (qui je suis) est carré Pluton et Uranus. La Lune symbolise beaucoup de choses dont l’image que nous nous faisons (l’archétype) de la mère. Reliée en carré à Pluton cela peut indiquer une blessure psychique d’influence maternelle mais aussi une forte demande d’attention de la part des autres. Et la Lune en aspect carré à Uranus ; en réaction, de l’instabilité émotionnelle, des émotions à fleur de peau.

Observons ces possibilités d’interprétations avec quelques extraits ci-dessous tirés de son rêve d’éveil. Les liens sont faciles à faire.

Dès le début du rêve des images lui sont apparues et ont fait surgir d’abord un énorme soleil qu’elle voyait en face d’elle et qui l’éblouissait. « Je peux à peine ouvrir les yeux » « Pourquoi t’es là ? » disait-elle. « Parce que je le mérite, pour me faire du bien ? » « J’avale un ou deux rayons, j’en ai besoin », « Tiens, il me fait un sourire !». La force du soleil l’impressionne, ensuite elle réussit à prendre une part du soleil vu comme un adversaire en intégrant les rayons. Il y a une réparation à cet endroit du rêve. Un peu après d’autres images arrivent dont celles d’une scène de repas familial avec les parents et son frère, elle est âgée de 16 ans environ. Quelque chose est dit dans la conversation, elle commente et ce dont elle se souvient c’est la réplique du père et du frère ensemble « c’est complètement idiot ce que tu dis » « Elle est pas très fute-fute ».

Ce type de phrases elle les a entendues de nombreuses fois au sein de la cellule familiale jusqu’à ses 20 ans. Et l’occasion venue lorsqu’elle se prononça pour éventuellement devenir institutrice, son père lui rétorqua, dixit « Tu seras au moins prof à la fac, tu ne vas pas torcher le cul des gamins »…

On peut dire que les informations d’ordre général de l’interprétation du thème prennent vie, s’incarnent en 3D et en tous cas donnent du sens sur deux niveaux, elles sont donc plus précises et plus révélatrices. Le rêve d’éveil a la singularité de faire se manifester ce qui est juste pour la personne au moment ou elle rêve. Il donne la possibilité de revivre une blessure certes et surtout de la transformer et cela par une guidance précise à dessein de réparer. On n’est pas dans l’analyse explicative, on est dans la scène, on revit une situation et l’effet retentit tel un écho à l’intérieur de la personne qui avec son expérience actuelle comprend et assimile l’événement passé. Dans le travail de réparation avec Isabelle il y a encore des résistances et une autre séance sera nécessaire pour éclaircir les ombres non reconnues, il faut dire que la Part Invisible (blessure existentielle, un endroit où on à tendance à prendre les chose trop à coeur) se trouve en Maison I entre la Lune et le Soleil… La blessure est au sein du Moi.

A l’issue de notre séance Isabelle me dit qu’elle a l’impression d’avoir avancé plus qu’en 20 séances chez son psy… Hormis le fait que cela me fait plaisir, on mesure ce que représente ce rêve d’éveil pour elle.

De plus il y a quelque chose de vitalisant et d’énergisant dans le rêve d’éveil car d’une part il y a un réel accompagnement, on s’appuie sur un protocole et il se fait en étroite collaboration avec la partie subtile de notre être, avec notre âme, notre être intérieur, notre Soi, selon l’appellation que l’on souhaite lui donner, selon notre ressenti. Mais avec le rêve d’éveil on ne passe plus à côté de notre part divine et surtout on se réapproprie tel Isis avec Osiris les parties manquantes de la gigantesque fresque de nos vies.

 

Un autre exemple pour mieux comprendre cette notion de travail sur soi par le Rêve d’Éveil,
Source : Virginie Boissière, mai 2016 – Praticienne en Rêve d’Éveil

L’auteur de ce rêve est un homme, qu’on appellera Arthur, qui suit des études de psychologie
clinique, qui doit écrire et présenter un travail lié à une étude de cas et qui vient ce jour là avec
l’intention de mieux cerner le sujet de son étude … Il se sent un peu bloqué dans son projet…
Il convient donc de poser cette intention préalablement au travail de rêve : « J’ai envie de mieux
cerner le sujet de mon mémoire »
Il s’allonge, je l’invite à se détendre, à porter son regard vers l’intérieur, à accueillir avec
bienveillance tout ce qui est présent en lui dans cet instant, et je lui demande d’installer sa
conscience au niveau du coeur …. c’est toujours depuis notre coeur que l’expérience se déroule et se
vit dans le travail du rêve.
Et puis je lui demande ce avec quoi il se sent en contact, ce qu’il voit ou ressent … ce qui se passe
en lui …
Il me dit qu’il se sent bloqué, qu’il ne voit rien, qu’il ne sent rien, son visage semble tendu ….
Alors je lui propose de dessiner un paysage autour de lui, et le rêve commence …
Il voit se dessiner une rivière dans un paysage printanier et il dit : « Je suis du bon côté de la
rivière, sur l’autre berge, tout est noir »
Je lui répète : « Tout est noir ? »
Il dit « Ca me met en colère, je voudrais que tout ce noir n’existe pas et pourtant ça existe et ça
m’enrage … » « Je voudrais toujours être sur cette berge printanière mais je sais que c’est pas
possible »
Je lui demande de s’adresser à cette part de lui qui est tellement en colère, de l’inviter à prendre
forme et immédiatement elle se présente à lui sous la forme d’une armure qui semble vide, il dit :
« c’est toute la protection pour pas être touché, blessé par les choses difficiles »
« Cette armure je suis pris dedans, je suis pris par mon refus d’avoir mal, je me coupe de la
souffrance mais en même temps je me coupe de la beauté »
Je lui demande ce qu’il peut faire pour cette armure, de quoi elle a besoin ?
Et il vient à l’intérieur de l’armure, il enlève le casque et tombe à genoux, il appelle à l’aide et
s’abandonne à plus haut ….
C’est alors que des ouvertures se créent dans l’armure, des rayons de soleil descendent du ciel et
l’éclairent … Il commence à lâcher, à pleurer, à accepter que la souffrance le touche, qu’il doit la
vivre, que ça a un sens et qu’il doit se laisser traverser par elle, que la guérison passe par les larmes
… « c’est un peu comme mourir » dit-il !
Soudain il prend de la hauteur et il voit le paysage de plus haut il dit « le paysage dans lequel j’étais
c’est une seule chose avec 2 facettes mais de la haut je vois une unité entre la beauté et la
souffrance »
Il se transforme en aigle, l’oeil de l’aigle voit l’unité dans la hauteur.
Avec la vision de l’aigle il peut voir l’armure et ce qu’il tente de protéger … Il dit « Je protège une
part de moi que je crois devoir protéger mais qui n’existe pas, c’est que des voiles, des fantasmes »
« Je peux voir tous les moi que j’ai protégé depuis que je suis né, c’est l’armure avec le vide à
l’intérieur »
Soudain il accueille et accepte son besoin de protection et il rentre à nouveau dans l’armure et, dans
l’acceptation, l’armure se transforme, elle devient une belle armure de samouraï qui va maintenant
lui permettre d’avoir confiance pour affronter des situations difficiles. Il dit « je suis pas obligé d’y
être tout le temps mais je peux l’enfiler pour affronter une situation … des fois on est obligé de
combattre » « Je peux décider d’avoir une armure et être conscient qu’il n’y a personne à protéger »
Il dit : « l’armure me relie à des énergies plus combattives, pour que j’apprenne à me battre et à me
protéger face aux attaques des autres sinon je me referme et là je sens plus rien »
Il finit en exprimant : « Cette armure c’est devenu l’énergie du guerrier éveillé »
C’est la fin du rêve …
Est-il besoin de vous raconter qu’Arthur est une personne réservée, qui a le plus souvent tendance à
se mettre en retrait, qui a du mal à venir sur le devant de la scène, qu’il a tendance à se couper de ce
qu’il ressent quand les choses se déroulent sur une thématique douloureuse ou trop compliquée pour
lui …. C’est un être qui déteste le conflit, un être poétique, empreint d’harmonie et de beauté … un
gentil …
Au cours de ce rêve il a reçu un enseignement important, pour pouvoir vivre pleinement dans ce
monde, le notre, il fallait qu’il accepte la part d’ombre, la sienne, celle du monde, il fallait qu’il
accepte les règles du jeu et parfois, comme il le dit lui même, il faut combattre ou se défendre … je
rajouterai : il faut se positionner et prendre sa place !
Dans les jours qui ont suivi le rêve, Arthur a ressenti des blessures d’abandon qui remontaient à la
surface, sans doute la cause de son si grand besoin de protection, il les a accueillies même si ce
n’était pas facile ….
Puis la vie l’a mis face à des gens agressifs et il ne s’est pas coupé des situations ni de ce qu’il
ressentait.
Et il a écrit un début d’étude pour l’université et il a présenté son travail à l’oral devant d’autres
élèves et son maître de mémoire … Ce jour là, plusieurs personnes devaient encore présenter leur
travail, 2 filles et Arthur et le temps manquait, Arthur se disait qu’il allait laisser sa place aux autres
mais un étudiant a lancé « Honneur aux garçons » alors il a accepté l’invitation, à travers cet
étudiant la vie l’a aidé à prendre pleinement sa place et il a dit OUI !
Il me raconte qu’au moment de présenter, il a senti qu’il enfilait son armure de samourai et qu’il s’est
senti plus fort !!! Il a ensuite été félicité pour la qualité de son travail.
Ce rêve est très parlant et les résultats qui ont suivi sont tout aussi parlants.
A travers cet exemple on voit bien que ce qui est accompli et transformé au cours du rêve prend
immédiatement vie dans notre réalité quotidienne ….
Le travail du rêve nous montre bien comment la vie nous lance des défis, comment elle nous aide à
mieux prendre conscience de là où nous en sommes avec nos problématiques en résolution …
comment elle nous remercie en nous offrant toute la place qui est la notre, une place souveraine !
Comme mot de la fin et pour revenir à notre rêveur, il se trouve que son travail d’étude est en train
de se concrétiser autour de la difficulté d’incarnation chez les personnes psychotiques, et la difficile
réalisation d’un moi dans le champs de la psychose … on fait évidemment le lien avec la tendance à
fuir et à se couper des difficultés du monde de notre rêveur ….
Sans doute est-il en train de guérir à l’endroit où un jour il pourra aider les autres …

 Le Rêve d’Eveil d’Arthur avec une lecture astrologique de son thème natal, Source :  Gwenola Bonfré

Arthur nous dit Virginie à quelques difficultés à exprimer ce qu’il ressent, il se sent bloqué, son visage semble tendu. Arthur est du signe de la Balance, signe de la conciliation, en recherche constante d’équilibre et de justice ainsi seulement il se sent conforté et intégré dans la vie sociale. Le cas échéant les natifs risquent de se décourager et de se laisser gagner par la tristesse. Cela me fait penser au livre de Jacques André Bertrand, La tristesse de la Balance et autres signes. Facile à lire, je le recommande.

Pour revenir à notre sujet Arthur, il est ascendant Capricorne cela lui donne un tempérament  réfléchi, qui a un contrôle sur lui même, un comportement plutôt timide et silencieux. Les natifs ou Ascendants Capricorne atteignent tardivement un équilibre car ils ont à traverser des phases de type hivernales avant d’atteindre leur réalisation. Si le thème n’indique pas d’opposition particulières ils sont généralement ambitieux dans le bon sens du terme et se fixent des objectifs assez élevés. Le temps joue en leur faveur car Saturne ou Chronos, la planète qui gouverne le signe du Capricorne a à voir avec le temps qui parfois se rétracte, retient, bloque, cristallise mais qui construit avec des capacités à s’élever socialement de façon solide.

Trois planètes Jupiter, Vénus et la Lune sont placées dans le signe de la Vierge. La Lune en Vierge indique que l’on peut vite être inquiété, se faire du souci, se croire responsable et culpabiliser. Elle rend pragmatique, perfectionniste, serviable et soucieuse de sa santé, de l’hygiène en général. La Lune en Vierge est discrète, voire secrète et cela accentue le côté taiseux d’un ascendant Capricorne dans le sens ou elle craint de se laisser aller à ses émotions, elle a de la pudeur et contrôle constamment sa sensibilité. Il ne lui est pas facile de s’exprimer librement.
Vénus autre planète présente en Vierge analyse (c’est le maître mot du signe de la Vierge) ce qu’elle ressent. Placée dans ce signe la personne est plutôt raisonnable, réservée prudente dans l’expression de ses sentiments et disciplinée. En effet la Lune et Venus en signe indiquent notre mode de fonctionnement émotionnel et la manière dont nous exprimons nos sentiments.

Dans le thème d’Arthur le Soleil, l’ascendant et Lune nous éclairent beaucoup en début de rêve sur la façon dont il réagit, appréhende la vie face à une problématique.
Lorsque Virginie l’invite à dessiner un paysage autour de lui, il dessine une rivière dont un côté offre une ambiance printanière et l’autre est tout noir. La Balance je disais un peu avant à un besoin vital de concilier d’équilibrer, d’ajuster au risque de broyer assez vite du noir. Aucun signe ne se soucie autant d’éviter les écarts, les disproportions et les confrontations. La bonne nouvelle dans ce passage du rêve c’est qu’Arthur est du bon côté de la rivière. Dans son thème Pluton est conjointe à son Soleil. Pluton ou Hadès dans la mythologie règne sous la terre et concerne par analogie ce qui est caché, non visible, les richesses, les mystères et les tumultes.

Dans la guidance de Virginie, le noir qui le met en colère (Soleil conjoint Pluton) se présente sous la forme d’une armure qui semble vide « c’est toute la protection pour ne pas être touché, blessé par les choses difficiles » dit-il. Armure dans laquelle il est prisonnier « Je suis pris dedans » ajoute-il. « Je suis pris par mon refus d’avoir mal, je me coupe de la souffrance mais en même temps je me coupe de la beauté ».
Comment sortir de ses enfermements ? Un accès de protection peut nous couper des autres et de nous même.

Virginie lui demande ce qu’il peut faire pour cette armure, de quoi a t-elle besoin ?
Cette question donne une perspective à Arthur qui réalise qu’en enlevant son casque il peut demander de l’aide, se servir de sa parole… « Alors des ouvertures se créent dans l’armure » dit-t-il.
Dans la mythologie Pluton ou Hadès porte un casque qui le rend invisible aux yeux des dieux. Arthur en ôtant son casque se rend visible au soleil au dieu Soleil, il reçoit alors ses rayons qui l’éclaire. Il commence à lâcher, à pleurer, à accepter que la souffrance le touche. « C’est un peu comme mourir » dit-il.
Mourir et renaître symboliquement, voilà typiquement l’obligation ou l’invitation de Pluton surtout si il est en aspect à des planète telles que le Soleil, la Lune ou Vénus où en lien avec l’ascendant.

Traverser des tempêtes, des angoisses, avoir de sévères discussions avec soi même et les autres avant un possible accomplissement.
Cette configuration oblige à descendre et à remonter des ténèbres en transformant ce qui est à transformer à l’intérieur de soi. Elle donne la volonté et du pouvoir, celui d’accéder à la lumière. Avec Pluton on parle de régénération permettant tel un phoenix de sortir vainqueur de l’épreuve, la planète régie le signe du Scorpion. Aussi proche du Soleil elle marque le Soleil et le signe quel qu’il soit du seau du Scorpion. Mars et Uranus sont dans ce même signe de la Balance,  en maison X, le champ des aspirations professionnelles. Des planètes concernant la volonté, la persévérance parfois la bataille et ses désirs les plus forts pour Mars. L’intelligence divine, des ouvertures vers de nouveaux horizons, une évolution, de nouveaux concepts, de nouveau éclairages pour Uranus.
Sans cette prise de conscience Uranus pourrait suscité du mécontentement, de l’aliénation, de l’inadaptation, du survoltage ou au contraire une importante baisse de tension.

En se confrontant à ses peurs, l’armure se transforme en belle armure de Samouraï, qu’il portera en revivant la scène du rêve dans les moments où il en a besoin. Ceci  davantage pour se rassurer ou gagner en confiance permettant de créer des énergies positives bien plus belles car diriger vers ses ambitions, sa réalisation et non contre lui même.

Il y a une différence entre conseiller une personne de se faire confiance en s’adressant à son mental et  l’accompagner en Rêve d’Éveil avec cette même intention. Dans le second cas elle va voyager au coeur de son inconscient, être à l’écoute de son ressenti et comprendre et intégrer ce qui se joue en elle dans l’instant de la séance. Réparations et déprogrammations de schémas trop longtemps utilisés et caduques voire nocifs permettent d’intégrer en conscience de nouveaux fonctionnements.

 

POLEMIQUE AUTOUR DES SIGNES DU ZODIAQUE ET DES CONSTELLATIONS

source : Didier Lustig « Depuis 2 000 ans, les signes du zodiaque se sont déplacés par rapport aux constellations. Selon les détracteurs de l’astrologie, ils ne correspondent donc plus à la réalité astronomique d’aujourd’hui : un « Taureau » ne serait donc plus un « Taureau », mais un « Bélier ».

Le zodiaque tropique est la partie de ciel dans laquelle s’inscrivent les trajectoires du soleil, de la lune et des autres planètes du système solaire (vu depuis la Terre). Il commence au point vernal, c’est-à-dire à l’intersection de l’écliptique (trajectoire apparente du soleil) et de l’équateur céleste, et se divise en 12 secteurs égaux de 30° appelés « signes zodiacaux ».

Or, le zodiaque tropique se déplace très lentement (dans le sens des aiguilles d’une montre) par rapport aux constellations d’étoiles de mêmes noms constituant le zodiaque sidéral. Ce déplacement s’effectuant au rythme de 1° tous les 72 ans, il existe effectivement un décalage croissant entre zodiaque tropique et zodiaque sidéral, qui est actuellement de 23°.

Ce phénomène a été découvert  par l’astronome et mathématicien grec Hipparque de Nicée vers 130 avant J.-C., soit il y a plus de 2000 ans. Il a été appelé mouvement précessionnel, car les constellations paraissent reculer par rapport aux signes du zodiaque tropique. Cela est dû à l’inclinaison de l’axe de la Terre, qui effectue une rotation très lente sur lui-même. Vu depuis l’espace, la Terre semble donc affectée d’un mouvement de toupie.

Historiquement, la découverte du mouvement précessionnel, ou “précession des équinoxes”, précède de trois siècles la rédaction du premier traité complet d’astrologie, le Tetrabiblos de l’astronome et astrologue égyptien Ptolémée d’Alexandrie. C’est donc sur la confusion des 12 signes du zodiaque avec les constellations d’étoiles de même noms que se fonde cet argument évidemment faux, puisque l’astrologie étudie le mouvement des astres dans le zodiaque tropique et non dans les constellations. Qu’il soit né aujourd’hui ou sous Jules César, un « Taureau » reste donc un « Taureau » ! »

Il existe deux « grilles » pour se repérer dans l’espace

L’une qui est en mouvement et qui est formée par les constellations traversées par les planètes. C’est le zodiaque sidéral.

L’autre qui est fixe et qui a été conçue pour suivre le mouvement des planètes à partir de la terre. C’est le zodiaque tropical qui commence au point vernal, au 0° du Bélier autour du 21 mars  et cela chaque année. C’est bien à ce moment que la nouvelle saison printanière, nouveau cycle de 4 saisons qui commence, qu’on le veuille ou non ! Et cela ne change pas même si les saisons sont fluctuantes, irrégulières ces dernières années. Et cela est valable quel que soit l’hémisphère, Nord ou Sud car le zodiaque tropical est avant tout une construction mathématique, une géométrie céleste valable pour la terre entière. Astronomiquement, la bande zodiacale entoure l’ensemble de la Terre de la même façon, et lorsque le soleil est en Bélier, il l’est quel que soit l’endroit de cette Terre où nous nous trouvons.

À noter que la vieille polémique qui ressurgit régulièrement, à propos d’un treizième signe, est directement issue de l’utilisation de l’un ou de l’autre de ces deux zodiaques ! Le décalage entre le signe du zodiaque tropical et la constellation du même nom du zodiaque sidéral, s’accentue d’un degré tous les 72 ans environ… et cette information est connue depuis plus de 2000 ans

Les horoscopes occidentaux sont très majoritairement établis en fonction du zodiaque tropical.